Comment communiquer la peur du dentiste à son praticien ?

On est souvent obligé d’aller chez son dentiste, lorsqu’on sent des douleurs dentaires pour effectuer des soins dentaires, faire installer son appareil dentaire, etc. En général, il est nécessaire d’y aller au moins une fois par an, mais cela peut varier selon l’hygiène de vie du patient.

Comment communiquer la peur du dentiste à son praticien ? 

À l’heure actuelle, face au nombre des personnes qui ont une peur du dentiste, des techniques modernes ont été placées pour lutter contre la dentophobie comme la méthode de sédation dentaire, l’anesthésie générale. La phobie du dentiste concerne souvent la peur de la piqûre, connue sous le terme scientifique achmophobie et hématophobie qui signifie peur du sang. Les sédations ou les narcoses sont une bonne option pour ces personnes. Les méthodes de sédation sont la sédation donataire intraveineuse, la sédation vigile et l’anesthésie générale. Elles consistent en une compaction des soins dentaires pour une ou en plusieurs séances longues, environ 5 heures au maximum et rapprochées.

Comment se manifeste la phobie d’aller chez un cabinet dentaire ? 

La peur du dentiste se manifeste sous différentes formes comme l’insomnie, la sécheresse de la bouche, les palpitations cardiaques, les tremblements, l’hypersudation ou la transpiration. Chez les personnes qui ont des problèmes cardiovasculaires, la peur peut se présenter comme une anxiété extrême, des hauts-le-cœur, de l’hypertension pouvant entraîner des problèmes vasculaires cérébraux. Au moment du traitement, certains patients peuvent s’évanouir suite à leur sensation de peur extrême. La plupart des personnes qui présentent une dentophobie évitent carrément les cabinets dentaires. Or, cette attitude est pénalisante pour eux. D’après les recherches, 60% des personnes dont les soixantaines sont considérablement édentés. Pourtant, la dégradation de leur dentition provoque la baisse de l’estime de soi, l’isolement social, l’isolement affectif et sexuel ou la désérotisation. 

La dentophobie : quelle en est la cause ? 

La cause de la peur du dentiste peut être directe ou indirecte comme elle peut varier d’un patient à l’autre. En effet, les facteurs directs sont souvent la peur des piqûres, la peur du sang. Concernant cette dernière, elle n’a pas forcément de rapport avec le dentiste, mais cela peut être le résultat des mauvais événements ayant lieu dans la vie du patient tels que les accidents. Après, cette phobie peut également provenir du dentiste lui-même, s’il parait trop froid, insensible envers le patient. La cause de la peur d’aller chez le dentiste peut être due à une expérience indirecte, la stomatophobie. 

Comment corriger un mauvais alignement des dents chez l’adulte ?
Qui appeler en cas d’urgence dentaire le dimanche à La Rochelle ?